Les deux rivages

Exposition  :   Les deux rivages . Cliquer sur la photo

Dates   du 4 mai au 2 juin

Un couple, deux artistes, deux îles.

Sylvie ROMIEU et Claudio ISGRO pour la première fois entrent, chacun, dans l’univers artistique de l’autre,

sur la rive d’en face

Le travail que Sylvie Romieu et Claudio Isgro présentent sur les murs de la Galerie Remp-arts est une passerelle, un pont (...)

Le travail de Romieu emprunte les interrogations sur la question de la dialectique entre Culture et Nature et de la dualité entre Vérité et Représentation de la Photographie, thèmes chers à Claudio Isgro (...).

 

Claudio Isgro regarde le travail de sa compagne et en recueille tous les objets, tous les artefacts qu’elle a disséminés tout le long de son parcours d’artiste (...). Il les prend et les pose dans la Nature comme unique artefact qui parle de la trace de l’Homme et de sa Culture. Objets, traces, empreintes. Un portrait de l’art de Sylvie Romieu.

(...) Immergés dans la galerie, livrés d’abord à leur propre perception, ils ont pu découvrir en quoi l’art photographique pouvait procéder par ajouts sur une image obtenue après la captation d’un paysage naturel. Puis, par les échanges avec les deux artistes, Sylvie ROMIEU et Claudio ISGRO, ils ont pu, au travers d’un jeu d’élaboration collective, parvenir à toucher à la notion d’artefact au cœur de l’exposition. Surtout, ils ont apprécié, à la source de la poésie qui se dégage des photos, l’articulation entre vie « réelle » et fantaisie : un monde où les questionnements et les réponses sont infinis, échappant à tout cadre logique (...). L'Indépendant. Vendredi 6 juin 2019

Exposition   Dyschronies Cliquer sur la photo

Dates  22 juin - 18 juillet

Des triptyques où les dimensions spatiales reprennent la scansion du temps, des images coupées, dilatées ou compressées qui s'influencent l'une l'autre.  

Exposition   Dyschronies Cliquer sur la photo

Dates  22 juin - 18 juillet

Des triptyques où les dimensions spatiales reprennent la scansion du temps, des images coupées, dilatées ou compressées qui s'influencent l'une l'autre.  

Exposition   Papiers à déchiffrer  Cliquer sur la photo

Dates   du 3 au 25 août

Mise en dialogue d'extérieurs intériorisés (les arbres de Katy Fourès) avec les intérieurs extériorisés de Cathy François

Exposition   Papiers à déchiffrer  Cliquer sur la photo

Dates   du 3 au 25 août

 

Un espace pour deux auteures, voici parfois le jeu des articulations, des reflets et des conjonctions que la réalisation d’une exposition doit résoudre, qui doit amplifier et exalter, souligner les émotions les plus profondes, combiner divergences et fusionner les sentiments.

 

Les états d’âmes à fleur de peau, presque criées, hurlées de Catherine François, trouvent leur équilibre dans la rationalité musicale et rythmique d’une partition qui part de l’extérieur pour pénétrer à l’intérieur de la forêt émotionnelle de Katy Fourès (...)

 

Exposition   Memento ludere  Cliquer sur la photo

Dates   du 7 au 29 septembre

Jeux de regards dans un triangle entre le spectateur, le JE des autoportraits et les JEUX, points de départ de la série

Exposition   Memento ludere  Cliquer sur la photo

Dates   du 7 au 29 septembre

"Le moi dans lui, de l'acteur, de l'acteur qui donne toute sa vérité pour incarner l'autre...Le regard de Chris Flammente semble commander une pause de la pensée. Un instant de réflexion avant de reprendre le jeu, de se réapproprier le je". L'art ...vues. août-septembre 2019. P 56 (Nicola Casties)

1 / 1

Please reload

© 2014 Association Remp-arts  -  1 rue du Parc, 11360 Durban-Corbières  -  remp-arts.durban@orange.fr  -  06 87 03 66 55

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now